Accueil > Guide Thalassothérapie > Cure thermale et securite sociale

Thermalisme et sécurité sociale : ce qu’il faut savoir

Une cure thermale est partiellement prise en charge par la sécurité sociale sous quelques conditions.

Les maladies dont le traitement en centre thermal est couvert par la Sécurité sociale

Les cures thermales liées à certaines maladies sont remboursées par la Sécurité sociale. Citons de manière quelque peu exhaustive les lésions des muqueuses bucco linguales, les troubles digestifs, les affections psychosomatiques, les affections urinaires, les maladies de la peau, les affections gynécologiques, les troubles cardiaques et artériels, les troubles du système nerveux, les maladies veineuses, les affections rhumatismales et ostéo-articulaires, les problèmes du développement chez l’enfant, et les troubles respiratoires.

La procédure à suivre pour obtenir un remboursement

Lorsque vous demanderez une prise en charge auprès de la Sécurité sociale, vous devrez fournir un formulaire dûment rempli par votre médecin traitant. Ce document doit préciser le sens thérapeutique de la cure et l’établissement qui vous le prodiguera. Après réception du dossier, la Sécurité sociale vous retournera trois exemplaires de ce formulaire. Le premier est destiné au médecin thermal, le second à la station thermale et le troisième est à restituer à la Sécurité sociale dans le cas d’un remboursement des frais de déplacement et d’hébergement.

Les cas nécessitant l’avis du médecin de la Caisse d’affiliation

L’aval du médecin de votre Caisse d’affiliation peut s’avérer nécessaire pour les cures avec hospitalisation (sauf pour les séjours en colonie de vacances), les cures thermales dans un pays étranger et les cures relatives à un accident de travail ou à une maladie professionnelle. Les demandes de prise en charge sont recevables pour l’année en cours, mais si elles adressées durant le dernier trimestre, elles restent acceptables jusqu’à la fin du troisième mois de l’année qui suit.

Le montant remboursé par la Sécurité sociale

La Sécurité sociale rembourse 70 % des coûts de surveillance médicale et des soins médicaux supplémentaires selon le tarif de convention. De plus, 65 % des dépenses en soin thermal sur la base du tarif de convention sont également prises en compte. En plus, les frais de transport et d’hébergement peuvent être couverts par la Sécurité sociale selon les ressources du patient. La limite de celles-ci est fixée à 14 664,38 euros pour l’année civile qui précède la cure. Cette limite reste majorée de 50 % si la couverture touche un ayant droit de l’assuré. Celui-ci peut en outre bénéficier des indemnités journalières si ses ressources n’excèdent pas 32 184 euros pour l’année qui précède la cure. Lors du calcul des ressources, tous les revenus du foyer sont considérés, même ceux qui ne sont pas imposés.



Thermalisme et sécurité sociale : ce qu’il faut savoir

Ostéoporose et thalasso

Parceque les symptômes de l’ostéoporose ne sont pas toujours évident, il est important de savoir comment elle se déclare et se reconnait. Découvrons ses causes, comment cela évolue et commet la thalassothérapie permet d’aider dans le traitement de l’ostéoporose

Principes thalasso

La thalasso resta longtemps inconnue jusqu’en 1750 où Richard Roussel, un médecin anglais, publia le premier ouvrage sur le thématique en question. Le terme « thalassothérapie » ne fut utilisé qu’au XIXe siècle, plus précisément en 1869 par le médecin d’Arcachon La Bonnadière.



Derniers Articles